Confinement(s)

Pandémie de covid-19, 17 mars 2020 : début d’un confinement strict, total. Suivi, 55 jours plus tard, d’un déconfinement plus ou moins partiel, d’un re-confinement, d’un couvre-feu, d’un re-re-confinement qui ne veut pas dire son nom …  Avec ou sans attestation, avec ou sans passe sanitaire ou vaccinal, à vol d’oiseau ou par les chemins, nos libertés sont soumises à des horaires et à une géométrie variables : 1 km, 100 km, 20 km, 10 km !

Bien que “non-essentiel”, je continue à travailler, tentant de documenter cette période absurde et inédite, transformant la contrainte de la privation de libertés en liberté de création artistique.

Ainsi, j’ai exploré méthodiquement tous les points accessibles à exactement 1 km de ma maison,
j’ai parcouru le périmètre absurde dessiné par un rayon de 20 km (soit 2πR = 125,66 km), puis du périmètre encore plus étriqué de 10 km,
j’ai (re-)découvert les beautés de mon far-west vosgien,
j’ai exploré les moindres recoins de ma maison, de son jardin et de ses dépendances,
j’ai erré dans des lieux désertifiés, comme abandonnés,
j’ai traqué les moindres traces de vie sociale et culturelle,
j’ai scruté les regards et les sourires derrière les masques …

Voici quelques-unes de mes séries photographiques créées au cours de cette si étrange période.